MON PARCOURS

Biographie


  Si j’avais été raisonnable, j’aurais été vouée aux maths … mais je voulais être artiste.

    Les 3 années de Beaux Arts à Toulouse m’ont appris le courage d’être soi-mème, et la joie de se dédier au créatif.
Puis les 4 ans aux Arts Deco à Paris m’ont prouvé que la rigueur et la persévérance rendent plus pertinent, et que l’amitié éclaire tout au long du chemin.

Mon désir de vivre à Berlin remontait à ma jeune adolescence quand ma révolte intérieure se projetait dans cette ville encore emmurée et si secouée par sa jeunesse.
Invitée pour 1 an à la HDK, son école d’art, je n’aurais pas pensé y rester 10 ans ; mais amour et enfant accélèrent le temps.
Et surtout mon départ de Paris pour Berlin a été stigmatisé par l’incendie qui réduisit à néant tout le matériel de ma courte vie et sa production artistique.
Considérablement allégée, je n’oublierai jamais la fantastique liberté ressentie à mon arrivée à Kreutzberg.
A Berlin je me suis plongée dans l’univers underground, sans pour autant échapper à l’influence germanique et sa mission d’exigence.

Quand 10 ans plus tard j’arrive à Marseille, c’est un nouveau saut dans l’inconnu. Mais Marseille est un port avec pour vocation d’accueillir le monde.
Un hasard bienveillant m’a fait devenir enseignante dans une école privée de mode, et réintroduit dans ce milieu.
Au dynamisme des jeunes élèves et à cet environnement lumineux, je dois la reprise joyeuse de mes recherches textiles et expérimentations artistiques.
Puis en intégrant l’entreprise Kali-Yog au titre de styliste, je découvre une nouvelle réalité du métier avec les exigences du marché et les contraintes économiques.
Outre le plaisir de mener un produit de sa conception au terme de sa fabrication, c’est surtout la collaboration avec les intervenants indiens et népalais de la production, qui marque mon aventure Kali-Yog.

Dans l’enthousiasme et pour le partager avec mes fils, je me suis installée 2 ans à Pondicherry. Je garde de ce séjour une réelle passion pour l’Inde, dont la culture m’a déjà profondément touché au travers du yoga que je pratique depuis plus de 20 ans.
Celui-ci est mon fil d’Ariane, mon garde fou, mon “prosac”, que je partage en l’enseignant.
Ma vocation reste la couleur, le textile et la mode dans son théâtre de la vie.

Puis l'Art m'a ouvert sa porte et un vent de liberté m'a permis de m'y inviter avec ravissement...




 


If I had been reasonable, I would have been devoted to math … but I wanted to be an artist.

Over 3 years spent at the School of Fine Arts in Toulouse I learned the courage to be oneself and the enjoyment to dedicate myself to creativity.
I then attended the ENSAD (National School of Applied Arts) in Paris for four years, and realized that rigor and perseverance are needed in order to gain insight, and that friendship is a light that shines on our way.

My desire to live in Berlin goes back to my internal revolt as a young adolescent, which I felt closely connected with this walled city, so rocked by its youth.
I was invited to spend one year at the HDK, the Berliner school of art, and could not have imagined I would stay in Berlin for ten years; but love and becoming a mother somewhat accelerated the flow of time.
My departure from Paris had been stigmatized by a fire in my apartment, which burnt all my equipment and artistic work of this short period of life to ashes.
Forced to this lightness, I shall never forget the fantastic freedom I felt upon my arrival to Kreutzberg.
In Berlin I entered the underground sphere, but did not escape the influence of the requirements of the Germanic discipline.

Arriving in Marseille 10 years later meant a new leap in the dark. But Marseille is a harbour, and therefore has a vocation of hospitality.
A friendly fate made me becoming a teacher in a private fashion school, and got me back into fashion.
I owe the joy to start again my researches in textile and my artistic experiments to the drive of my young students and this bright environment.
By joining the Kali-Yog company as a stylist, I discovered a new reality of the fashion business, through market requirements and economical constraints.
Besides the pleasure to lead a product from design to manufacturing, the collaboration with the Indian and Nepalese actors in charge of production is the most significant aspect of my
Kali-Yog adventure.

My enthusiasm and a wish to share it with my sons led me to settle down for two years in Pondicherry. During that stay I grew a real passion for India. I had already been deeply touched by the Indian culture through the practice of yoga which I started more than 20 years ago.
Yoga is my Ariadne's thread, my safeguard, my antidepressant, which I share through teaching.
And my vocation is color, textile, and fashion as a theater of life.

Then Art had open his door and a wind of freedom invited me with great pleasure.


 

                        Empreintes

                       Explorations

                        Herbier

                            Gravures

                               Bleues

                               Encres

                           Oniriques